Sana Jaafar est née à Aubervilliers en 1986, d’une mère brésilienne et d’un père libanais.
Enfant, elle découvre le Liban et le Brésil et prend conscience des enjeux identitaires et sociétaux qui découlent de ses racines familiales.

Elle grandit et étudie à Paris.


Suite à un Bac S et une année à l’université Paris 12 en Lettre Modernes, elle poursuit ses études à Lisaa, puis l’Epsaa.
Elle quitte Paris pour les Beaux Arts de Nantes, où elle vit et travaille depuis 2008.
Elle est mère de deux enfants.


En 2011 elle fait une pause dans ses études et sa pratique, en quête de savoir-faire et de posture. Elle se passionne pour l’éthologie, la génétique et la paléoanthropologie.
En 2016 elle ouvre un nouveau cycle et se consacre pleinement à un retour à sa pratique avec une résidence de deux ans à la Maison de quartier Madeleine Champs de Mars.
En 2018, elle présente son travail au sein de l’exposition Dernier Rite, qu’elle curate; ainsi qu’à Cosmopolis et au festival l’Art à la pointe, à Audiernes.


Elle est sélectionnée pour le Clou 12, où elle présentera une sélection de ses travaux en octobre 2019.